cms

Printemps-Été 2020

--------
Il est une demeure tombée en sommeil dans les replis du temps entre deux siècles.
Longtemps et toujours point d ’ ancrage et d ’ attache.
Jardin clos d ’ acanthes, de buis séculaires et de myrtes en boules odorantes.
Paix du cloître des frères Capucins disparus.
La chapelle où une Sybille peinte dans une niche, veille.
Photos de famille, portraits d ’ ancêtres immémoriaux et d ’ aïeules aventurières.
Objets précieux ou exotiques rapportés des confins du monde, Indiennes et Madras aux fenêtres.
Corridors semés de valises, fantômes de tentures aux murs.
Brins de secrets d ’ enfance.
L ’ été ébranle cette solitude silencieuse à coups de soleil orangé, d ’ iris bleus, de géraniums vermillon,
de trilles de rossignols et de bruissements secs de bambous.
Aux alentours le vent d ’ après-midi, follement exubérant, sur un désert de joncs et de salicornes violettes.
Turquoise laiteux de la mer au point du jour.

blanc.png